J’ai choisi de relativiser pendant le confinement

Cette crise sanitaire que nous vivons actuellement et qui restera dans l’histoire, est une période peu réjouissante qui a forcément un impact sur nos quotidiens à tous. 

Certains découvrent le télé-travail, d’autres sont au chômage partiel, et d’autres encore, poursuivent leurs activités. D’ailleurs, je profite pour tous les remercier, car sans eux, notre quotidien aurait été très difficile ! Merci à tous, personnel soignant, pharmaciens, éboueurs, pompiers, livreurs, hôtesse de caisse, routiers… Merci à ceux qui continuent d’agir, au service de tous ! 

Le “monde” tel que l’on le connaît est en plein chamboulement. Je ne sais pas pour vous, mais l’équipe TLW et moi-même avons décidé de nous focaliser sur le bon côté des choses. Histoire de vous proposer du contenu, mais aussi pour nous de nous occuper en ayant des tâches quotidiennes. D’ailleurs, nous avons lancé le talk-show du confinement sur instagram : 1h de direct sur une thématique avec un invité spécialiste du métier. Le premier épisode a eu lieu ce Dimanche 12 avril 2020 avec Florence alias @globalislandgirl sur les réseaux sociaux, globe-trotteuse, conseillère en affaire, spécialiste du digitale. 

Si vous l’avez manqué, cet épisode est disponible sur notre chaîne YouTube. C’est d’ailleurs une vidéo qui vient en complément de cet épisode de podcast. 

Aujourd’hui, nous avons le temps :

– le temps de faire une pause et pour une fois de ne rien faire ! 

Nous, qui vivons à 200 à l’heure, le reste de l’année

– le temps de se former et d’apprendre de nouvelles compétences

– le temps pour profiter de nos proches

– le temps pour faire le point sur les différents aspects de notre vie

– le temps pour se ressourcer, se retrouver avec nous-même 

Bref… C’est plus que jamais le moment, de prendre le temps !

Si je suis la méthodologie de Florence alias Globalislandgirl les 4 P sont de rigueur :

1. Pause

2. Préparation

3. Pivot.

4. Peaufinage

Je ne vais pas les expliquer, je vous laisse regarder la vidéo qui est disponible sur Youtube.

Je vais plutôt vous parler de mon expérience… Personnellement ce confinement à commencé pour moi par une réelle prise de conscience sur le fait que je me cherchais tout le temps des excuses. Je n’ai pas tel décor pour faire de belles photos, je n’ai pas d’inspiration pour mon contenu, je n’ai pas le temps de cuisiner local et sain, je n’ai pas l’énergie pour faire du sport…

Et bien ce confinement a vite remis les pendules à l’heure ! Ça m’a pris du temps.. Car pour être franche, les premiers jours ont étés difficiles. Je me sentais stressé par la situation, j’avais peur de cet inconnu, je passais mon temps à en parler sur les réseaux sociaux… Les ondes négatives qui me submergeaient, furent difficiles à gérer.  J’ai donc décidé de vivre ce confinement d’une façon qui me ressemble et qui me permet de vivre cette situation plus facilement. 

Depuis quelques semaines, je cultive ma créativité, je prends soin de moi et ça me fait un bien fou ! 

Il n’y a aucun mal à ne pas être active, à ne pas être au top de sa forme… C’est normal vu la période anxiogène que nous vivons ! Mais ce n’est pas une raison pour y rester ! Prenez le temps qu’il vous faut puis repartez du bon pied.

Lorsque vous êtes prêtes, faites le point et posez vous les questions sur ce que vous souhaitez améliorer :

  • vos relations amicales ou sentimentales ?
  • votre approche de la vie : vivez-vous en accord avec vos valeurs ? Votre mode de vie vous procure t-il du bonheur et de la joie ?

Cela peut être aussi lié à la façon dont vous gérez votre business… êtes-vous heureuse dans votre travail actuel ? L’entrepreneuriat, est-il vraiment fait pour vous ?

Trouvez le ou les points que vous souhaitez améliorer, et essayez de les peaufiner avec la plus grande bienveillance et à votre rythme.

Personnellement, la première chose que j’ai faite, c’est de maîtriser ma consommation d’informations. J’ai arrêté de regarder des reportages d’investigation dans les hôpitaux tard dans la nuit ! Inutile de me rajouter du stress avant d’aller dormir. Sur les réseaux sociaux, j’ai masqué les story des comptes qui partageaient uniquement ce type d’informations.

J’ai cherché par la suite à occuper mon esprit. Je me suis lancé pleinement dans ce qui me passionne le plus : la création de contenu digital.

Sur mon compte perso @sicymood je partage au minimum 2 vidéos iGTV par semaine. 

Pour @thinklikeawoman veille sur les réseaux sociaux afin de proposer à l’équipe des idées de contenu pour qu’on s’adapte au mieux à cette période de crise. 

Côté cuisine, j’ai décidé d’acheter et de consommer plus local. En vivant sur une île comme la Martinique, les marchandes de fruits et légumes ne manquent pas ; et les recettes goûteuses et rapides non plus d’ailleurs !

Autre chose que j’ai rajoutée à ma routine du matin, c’est de faire un peu de sport via des cours en ligne sur Youtube notamment. Cela me permet de décompresser et de commencer la journée du bon pied.

Aujourd’hui avec du recul, avoir ce temps de confinement me permet de sortir de ma zone de confort. Cela me permet aussi, de prendre conscience de mon manque de volonté ! Car toutes ces choses que je m’interdisais de faire auparavant ne sont finalement pas si difficiles à mettre en place.

Alors bien sûr il y a des jours où je ne vais pas cuisiner, où je ne vais pas poster de vidéo sur mon compte personnel. Des journées où je ne vais rien faire. Mais encore une fois, ce n’est pas grave ! Parce que je n’hésite pas à écouter mon corps en cette période. Quand il me dit « stop ! Je n’ai pas d’inspiration » je ne force pas ! 

Nous avons tous un contexte familial différent, un rapport à l’anxiété différent… Mais ce que nous avons tous en commun, c’est cette chance d’avoir cette parenthèse. Un moment pour faire le point, pour réajuster, pour changer, pour consolider les choses afin de pouvoir repartir sur une bonne base lorsque la vie reprendra son cours.

  • Soit vous regardez le verre à moitié vide, c’est-à-dire les difficultés, les mauvaises nouvelles, bref les choses négatives, et il y a de fortes chances pour que les jours qui viennent soient pénibles. 
  • Soit vous portez une attention plus soutenue sur le bon, le bien et le beau, autrement dit le verre à moitié plein, et  il y a de fortes chances pour que cette période se transforme positivement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.