MAMAN ET POSTE À RESPONSABILITÉS: COMMENT S’ORGANISER

Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui car on va aborder un sujet sur lequel j’essaye de m’améliorer sans cesse; Il s’agit de trouver son équilibre entre sa carrière professionnelle et son rôle de maman, plus généralement sa vie de famille.

Cela peut être très compliqué de trouver la balance surtout quand on a un poste à responsabilités ou quand on gère son entreprise. 

Je prends mon exemple; je travaille sur beaucoup de projets en même temps sans compter mon emploi alimentaire, comme j’aime l’appeler, qui est aussi très prenant car je suis contrôleur de gestion.

Quand j’ai eu mon premier enfant j’ai su que je ne voulais sacrifier ni mon rôle de maman, ni ma carrière et mon besoin d’entreprendre. J’étais convaincu qu’il n’était pas nécessaire de faire un choix. Car j’ai moi-même grandi avec une mère qui a un poste clef et à responsabilités dans son entreprise, et pourtant je n’ai jamais eu l’impression qu’elle ne passait pas assez de temps avec nous (ma soeur et moi). Bien au contraire elle nous emmenait partout avec elle et ne travaillait pas au bureau les mercredis. À l’époque cela n’était pas commun, mais elle faisait déjà ce qu’on appelle du télétravail.

C’est donc naturellement que je lui ai demandé des conseils quand j’ai eu mon premier enfant. 

Sa première réponse a été: L’ORGANISATION. Classique vous me direz mais je vais essayer d’être pragmatique en vous partageant quelques astuces. Des astuces qu’elle m’avait donné à l’époque et que j’essaye de mettre en pratique tous les jours.

C’est sans surprise avec du recul qu’elle me parle de l’organisation car quand on est maman, il faut penser à tellement de choses en même temps! Donc quand en plus de cela on doit aussi être opérationnelle sur le plan professionnel, l’organisation est notre seule façon de ne pas sombrer dans le burn out.

LA TO DO LIST

L’organisation commence selon moi par la “to do list”, car plus on a des choses à faire dans une journée et plus on est susceptible d’oublier d’en faire certaines. 

La to do list peut être fait dans son agenda, à l’ancienne, ou sur son téléphone, peu importe. Ce qui compte c’est d’écrire à tête reposée toutes les tâches que l’on doit réaliser. 

To do list

Je fais une seule liste pour mes tâches “professionnelles” et mes tâches “personnelles”, cependant j’utilise des codes couleurs afin de distinguer les deux.

En générale je me fais deux types de to do list:

  • La première que je fais le dimanche afin de poser sur papier toutes les tâches indispensables à réaliser durant la semaine à venir.
  • Ensuite Je décompose cette grande liste par des tâches ou missions, comme j’aime dire, quotidiennes. Chaque jour je fais une liste pour le lendemain. Je classe chaque tâches en fonction des priorités.

Grâce à ma to do list je passe ma journée sereinement et réalise mes tâches en mode “automatique” sans me demander si j’oublis ou non quelque chose qui pourrait être important. C’est vraiment une charge mentale en moins.

Un autre avantage, et pas des moindres, c’est qu’en posant sur papier tout ce que j’ai à faire cela me permet de hiérarchiser mes tâches et activités et de définir leur ordre d’importance.

ÊTRE RÉALISTE

Ce que j’entends par là c’est qu’il ne faut pas essayer d’être la maman parfaite! 

Ce n’est pas une mauvaise chose de revoir ses ambitions à la baisse quand on confronte l’image qu’on avait de nous en tant que mère à la réalité du terrain. 

On ne peut pas tout faire et en plus espérer le faire à la perfection.

Si on prend un exemple: c’est vrai que cela est important d’avoir une maison en ordre et propre mais je dis NON à l’appartement témoin comme on voit dans les magazines. Pas la peine de se mettre la pression parce qu’on a pas passé la serpillère et récuré les sanitaires!

Je dis oui au gâteau, fait maison, que l’on prépare avec son bout’chou le dimanche mais c’est OK si tu ne prépares pas une purée maison tous les jours de la semaine.

Tu fais en fonction de tes envis, effectivement si tu aimes cuisiner cela ne te paraîtra pas insurmontable de faire ta purée maison tous les jours, mais si ce n’est pas le cas cela ne fait pas de toi une mauvaise mère.

Pour ma part j’achetais des petits pots tout fait à mon fils pour gagner du temps et je ne culpabilise pas une seule seconde, il est en bonne santé, ne présente aucune carence et aujourd’hui à 3 ans il mange des légumes comme papa et maman. 

Par Contre acheter des petits pots au lieu de passer mon dimanche après midi à les préparer m’a permi de gagner du temps et de l’utiliser à bon escient: soit en travaillant sur mes projets, soit en passant du temps à jouer avec mon fils.

IMPLIQUER SES ENFANTS TRÈS TÔT

Je me souviens que ma mère nous emmenait vraiment partout avec elle, même sur ses lieux de rendez-vous professionnels. Elle nous a expliqué très tôt que dans ce genre d’endroit il fallait jouer en essayant de faire le moins de bruit que possible car les gens travaillent.

Learning to calculate, high five success, black mother and child

Et on s’y est vite habitué avec ma soeur. Ainsi ma mère n’avait plus à choisir entre garder ses enfants ou travailler. Le mercredi elle faisait les deux. 

Un mercredi classique chez nous c’était passer une heure dans la salle d’accueil d’une entreprise, puis manger avec maman au restaurant et ensuite faire une heure de danse modern Jazz ou d’équitation avant de rentrer à la maison.

Cette façon de faire nous a été super bénéfique car on a développé un état d’esprit de battantes et d’entrepreneures. 

On se rendait bien compte qu’elle avait du travail mais elle était aussi là pour nous emmener faire nos activités extra scolaire, nous aider sur nos travaux scolaires et autres.

A la maison c’était la même chose, nos parents nous ont impliqué très tôt dans les tâches de la maison. 

Chacun avait son rôle, par exemple: ma mère nettoyait les vitres, mon père dépoussièrait les meubles, je passais le balai et ma soeur la serpillère. Ou encore maman faisait à manger, je  mettais la table ma soeur débarrassait et mon père faisait la vaisselle. Bref chez nous s’occuper de la maison c’était un travail d’équipe et l’affaire de tous, pas uniquement le rôle de la maman.

C’est ce que je mets en pratique avec mon fils; pour reprendre l’exemple de l’heure du repas, c’est toujours lui qui choisit ses couverts et après mangé, c’est lui qui débarrasse son assiette et ses couverts. 

Il joue avec ses jouets dans le salon, oui, mais le soir avant d’aller se coucher on rapatrie tout dans la chambre, ou du moins on aide maman à le faire histoire que ça ne prenne pas 1000 ans lol.

Il est important de fixer des règles, on peut s’imaginer faire un grand tableau avec une colonne pour chaque membre de la famille et y mettre les missions de chacun. Cela rend le tout beaucoup plus fun et les enfants seront ravis de jouer aux adultes.

PRENDRE DU TEMPS POUR SOI

Ne culpabilisez pas lorsque vous prenez du temps pour vous, car vous ne le volez à personne! 

Bien au contraire c’est en se donnant du temps à soi même et en s’accordant des moments de plaisirs solo, qu’on peut en redistribuer aux autres et passer du temps qualitatifs avec ses enfants.

Pour ma part, je suis une accro du sport, c’est mon moment de défoulement donc je m’accorde 1h quatre fois, minimum, par semaine pour ma séance. Je le fais souvent le soir à la maison et en musique, c’est mon exutoire et j’adore! (si tu veux en savoir plus sur ma routine de maman sportive n’hésite pas à me suivre sur Instagram: @sunkiss_fitmom)

J’aime aussi manger et découvrir de nouveaux restaurants, donc au minimum une fois par mois j’ai mon rendez-vous “copines” pour bruncher ou dîner sans les enfants. Cela me permet de parler d’autres choses et de passer du bon temps avec mes amies. 

DÉLÉGUER/DEMANDER DE L’AIDE

C’est vrai qu’il est parfois difficile, voir inconcevable, pour nous les antillaises, de demander de l’aide à son compagnon. C’est assez ancré dans notre culture ce rôle de “poto mitan” comme on aime l’appeler, mais je pense que sur le long terme on finit par s’oublier et si comme moi vous souhaitez concilier carrière et rôle de maman il faut pouvoir compter sur son partenaire.

C’est important de ventiler les tâches et de s’épauler.

Je sais aussi que souvent, nous les femmes, on a tendance à vouloir tout faire car ça va plus vite et que ce sera mieux fait mais NON! 

Comme dit plus haut, il faut oublier le mot “perfection”; donc même si votre compagnon ne passe pas aussi bien l’aspirateur que vous, c’est une bonne chose qu’il le fasse, ça fera une chose en moins à faire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.