BLACK LIVES MATTER : Notre coach parle à coeur ouvert

Si à l’époque on pouvait passer à côté d’un événement de grande ampleur se déroulant dans un pays étranger aujourd’hui par le biais des réseaux sociaux et du partage instantanée il est rare que l’on passe à côté. Encore plus si tu y passes des heures comme moi-même, je pense que n’avez pas vu passer à côté du mouvement black lives matter qui depuis quelques jours inonde la sphère du web et des médias. 

Revenons un peu en arrière : 

Avant d’être un mouvement, Black Lives Matter était un hashtag utilisé sur les réseaux sociaux notamment par l’activiste Alicia Garzia au travers de ses articles. C’est à partir de 2013 que le mouvement prend de l’ampleur et devient officiel avec l’aide d’Opal Tometi, leader d’un groupe de défense des droits des immigrants. La raison : les nombreux meurtres d’afro-américains par des policiers blancs. 

Si cela fait déjà des années que ça dure et qu’on en parle, la vidéo sur laquelle on voit George Floyd a provoqué une étincelle qui a suffi à allumer tout un brasier. 

George Floyd était un afro-américain âgé de 46 ans. Le 25 mai dernier, il a été interpellé en pleine rue. La cause : il aurait tenté d’écouler un faux billet de 20$.

Menotté, sur la vidéo on voit George Floyd allongé à plat ventre sur le sol où 4 officiers de police blancs dont un nommé Derek Chauvin, l’immobilise en plaçant un genou sur son cou.

8min 46 de torture où l’on voit George Floyd répéter “I can’t Breath” Je ne peux pas respirer. 

Clairement pour tous ceux qui ont regardé la vidéo l’on voit bien que cela ressemble à une exécution. En démontre d’ailleurs les deux autopsies différentes réalisées. Il s’agit bien d’un un homicide : George Floyd a bien été tué par la pression exercée, sur son cou, par le genou du policier Derek Chauvin.

Enough is enough. Trop c’est trop. 

Cet énième exécution dû à une couleur de peau a provoqué au sein du peuple et notamment la communauté noire une soif de justice, un feu de colère et de révolte.

En bref, un climat de chaos règne en ce moment partout dans le monde et pas uniquement aux Etats-Unis. 

En France les personnes de couleurs vivent les mêmes inégalités face à la police, je pense au cas notamment de Théo Luhaka ou encore le cas de Adama Traoré mort dans conditions similaire à celles de Georges Floyd. 

Sans compter la destruction des statuts de Victor Schœlcher ancien esclavagiste qui fait l’actualité en ce moment aux Antilles.

En bref le débat sur l’histoire et les discriminations que connaissent les personnes de couleurs est dans toutes les bouches en ce moment. 

C’est important de saisir qu’il s’agit d’un phénomène mondial qui nous concerne TOUS, car ces violences s’inscrivent dans un contexte très précis d’inégalité basé sur la différence de couleur de peau. 

Je veux parler à toutes les personnes qui se sentent affectés par tout ça et qui se sentent impuissantes. 

En toute transparence tout ça m’affecte beaucoup, mes émotions vivent les montagnes Russe en ce moment. Au départ, j’étais en colère, choquée, révoltée, frustrée. 

Je me sentais impuissante comme toi-même. 

Impuissante de ne pouvoir rien faire à mon niveau pensant ne pas avoir d’influence ni suffisamment de pouvoir pour faire écho. 

Mais en réalité le simple fait de pouvoir signer des pétitions, faire des dons, partager des articles, aller protester, éveiller les consciences c’est agir. Comme dit Nipsey Hussle rappeur américain “Au lieu d’essayer de construire un mur de briques, posez une brique tous les jours. Tu finiras par lever les yeux et tu verras un mur de briques”. 


Ça m’a tellement affectée que j’ai voulu brisé la glace et je suis allée discuter avec mes amies “blanches” pour savoir ce qu’elles en pensaient parce que dans ce genre de situation le constat que je fais c’est que ce sont majoritairement des personnes de couleurs qui expriment leur révolte sur les réseaux sociaux, vont manifester ou autre.

Alors je leur ai demandé si elle se sentait concerné par ce qui se passait et si oui pourquoi choisir de faire silence quand il s’agit de parler des discriminations des noires ? Alors que vous avez des proches, des amis à vous qui sont noirs. Moi qui plus est. 

Pour la plupart certaines n’osaient parce qu’elle ne se sentaient pas légitimes parce qu’ils ne sont pas noirs et non pas vécus les discriminations que nous avons subies il y’a de cela des siècles jusqu’à aujourd’hui.

Sur toutes mes connaissances et amies de couleur blanches face à ce que j’ai pu leur dire il n’y a qu’une seule d’entre elle qui a osé briser la glace et me parler des nombreux questionnements qui lui passait à l’esprit par rapport à tout ça et en tant que femme ayant droit à des privilèges dû à sa couleur de peau. 

Ce problème s’inscrit dans un contexte très précis d’inégalité basé sur la différence de couleur de peau… Que tu sois blanc, noir ou jaune c’est ensemble que l’on peut agir. 

Lors de son discours puissant pour l’association nationale pour la promotion des gens de couleur Rihanna a cité : “Quand je marcherai, je protesterai et publierai sur les histoires de tous les Georges Floyd du monde dites à vos amis de venir” 

Bref tout ça pour te dire que face à toute cette situation, tu auras peut-être l’impression de te sentir seul. Tu auras peut-être l’impression que certains de tes amis préfèrent faire le choix de rester sous silence. 

Tu seras déçue, déçue de constater qu’en réalité on apprécie ta culture, on t’apprécie en tant que personne mais que sous certaines conditions. Hors l’amour n’est-ce pas quelque chose d’inconditionnel ? 

Alors si tu te sens déboussolée, incomprise, fatiguée de vivre tout ça sache que c’est normal ! 

Si tes émotions vivent les montagnes russes que tu peux passer en une seule et même journée d’un profond mépris envers les oppresseurs à une tristesse qui te submerge et te laisse en pleure c’est normal. 

 Nous sommes des êtres humains, des êtres émotionnels. 

Le plus important c’est de savoir que ta couleur de peau ne te définit pas, ne laisse personne te faire douter de cela. Sois fière de ce que tu es ! 

Il m’arrive d’y penser pendant des heures me provoquant ainsi des insomnies si telle est ton cas saches que je vis en ce moment la même chose. 

Pour me sentir plus apaisée et plus sereine j’ai adopté quelques techniques qui m’ont aidé 

Ces techniques non d’ailleurs aucune visée exhaustive elle fonctionne pour moi mais il se peut qu’elle soit inefficace pour toi. Garde ce qui fonctionne pour toi ! 

Voici quelques exercices qui pourront t’aider à prendre du recul et être plus apaisé : 

  • La méditation guidée : 

La méditation est un exercice de relaxation contre le stress, qui aide à prendre du recul sur les sources de distractions qui nous entourent. Méditer ça te permettra de faire le tri entres tout ce qui te passe à l’esprit afin d’y voir plus clair. Le soir par exemple avant d’aller dormir tu peux faire une séance. Il m’arrive des fois de m’endormir avant même qu’elle ne soit terminée quand je suis très concentrée sur la voix du guide. 

  • Les affirmations positives : 

Je te recommande de pratiquer cet exercice quotidiennement. Plus que jamais tu dois booster ton estime et ta confiance personnelle car nous traversons une crise identitaire. J’en ferais un black empowerment. En attendant je t’invite à écouter l’épisode 27 du podcast à ce sujet. 

  • Trouve un exutoire :

Pour te libérer de ces émotions négatives afin de les transformer en énergies positives. Ça peut être le sport, l’écriture, la comédie ou juste aller à marcher pour t’aérer l’esprit. 

  • Prends le temps de te poser la question suivante : 

Qu’est-ce que tu peux faire et quels sont les ressources, le pouvoir dont tu disposes ? Est-ce que au moins tu as le pris de faire de ton mieux pour faire changer les choses de ton côté ? 

Pour terminer je te dirais que nous ne sommes pas faits pour être en permanence des personnes positives. Comme dit David Laroche coach de développement personnel nous sommes fait pour être résilient, nous sommes faits pour avancer. 

Il ne faut pas chercher à effacer, faire disparaître cette partie en toi qui a des pensées négatives. Vois tes émotions comme des indicateurs. Peu importe l’émotion qui te traverse tu dois pouvoir l’accepter pour aller de l’avant. C’est normal que tu sois en colère de voir autant d’injustice bien sûre il y’a un sens à nos émotions. 

Le pouvoir que tu as c’est d’avoir le mindset de regarder toutes les situations qui se présentent à toi de manière calme et d’essayer de faire de son mieux pour te protéger.

Demande-toi 

En quoi tout ce qui se passe est une opportunité pour toi ? Qu’est-ce que tu peux mettre en place qui sera bénéfique pour toi et les autres ? 

Georges Floyd fait partie de ces personnes sacrifiées qui nous permettront d’obtenir justice de provoquer un changement et faire évoluer les mentalités. 

Je ne lâcherais pas, nous ne lâcherons rien ! #BlackLivesMatter 

Et si tu es une personne spirituelle pour apaiser ton cœur prie, prie pour toute ces âmes qui n’ont jamais obtenu justice, prie pour qu’il y est plus d’amour dans ce monde, prie pour les familles des victimes, prie pour que ton ou tes enfants échappent à ces injustices et discriminations car qui peut te garantir que tu seras pas le ou la prochaine ? 

Gardons espoir qu’un monde meilleur s’offre à nous, gardons la foi mais restons conscient que le travail reste à faire. 

Je suis Lindsey, mindset coach, jeune entrepreneur de 27 ans, femme noire et fière de l’être. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.